A propos de moi

Professeur d’allemand depuis presque 20 ans et maman de deux filles adolescentes, je côtoie tous les jours des adolescents. Je suis souvent témoin de leur mal-être et ai très envie de les aider à aller mieux dans leur vie de tous les jours. De plus, mon objectif est d’emmener les jeunes à se créer une vie à la hauteur de leurs rêves.

Mon enfance et adolescence


Mon plus grand regret maintenant est de ne pas avoir connu le développement personnel quand j’étais adolescente. J’ai grandi dans un petit village en Allemagne où on n’avait jamais entendu parler de développement personnel ou de réalisation de soi. J’ai été une enfant et adolescente très timide et n’avais pas une grande confiance en moi. Avoir de grands rêves était quelque chose d’utopique, d’irréaliste, de la rêverie. Mes parents étaient ouvriers et voulaient que je sois fonctionnaire pour avoir un meilleur avenir qu’eux. Mon père m’a suggéré de travailler aux impôts, mais je ne pouvais pas imaginer passer ma vie dans un bureau avec des dossiers à traiter.

Mon cheminement pour trouver un futur emploi

Je rêvais d’être guide touristique ou accompagnatrice de voyages sur un bateau de croisière car j’avais envie de voyager et de découvrir le monde. J’ai toujours aimé le contact avec les autres malgré ma timidité et j’aimais bien le tourisme. C’est pourquoi j’avais fait un stage dans un hôtel à 17 ans. Mes parents m’ont dissuadé par la suite de travailler dans un hôtel en me disant que je n’allais pas avoir mes soirées et mes week-ends pour moi et qu’on était mal payé. Alors, j’ai laissé tomber l’idée de faire un apprentissage dans un hôtel. Après le bac, je pensais que l’économie pouvait m’intéresser et je me suis inscrite à la fac d’économie. Mais il y avait trop de maths, de compta, de statistiques, des matières qui ne me plaisaient pas du tout.

Mon parcours en France

Comme j’avais toujours aimé le Français, j’ai suivi des cours à la fac de langues et j’ai entendu dire qu’on pouvait passer une année comme assistante de langues dans un collège ou lycée français. C’était la solution pour voir autre chose ! J’ai déposé une candidature. J’ai été prise et j’ai passé une année scolaire dans un lycée à Pau dans le sud-ouest de la France. Pendant cette année-là est née mon envie de travailler avec les jeunes et j’ai décidé d’arrêter mes études d’économie pour commencer à étudier le Français et les Sciences politiques afin de devenir professeure en Allemagne où chaque professeur enseigne au moins deux matières.

Ma vie d’adulte


Après avoir terminé mes études en Allemagne, je suis venue en France, en Bretagne dans la ville jumelée avec ma ville allemande, car je n’ai pas tout de suite trouvé un poste comme professeur stagiaire. En Allemagne, on ne passe pas de concours mais on dépose une candidature à la région pour avoir un poste. Comme j’ai connu mon mari en Bretagne, je n’ai pas pris le poste que l’on m’a proposé par la suite en Allemagne. J’ai passé le concours pour être professeur en France et au bout de trois années, j’avais enfin réussi à l’avoir. Pendant ces trois années, je n’ai jamais laissé tomber mon rêve de devenir professeur d’allemand en France et j’ai persévéré. En attendant de réussir le concours, j’ai travaillé à nouveau comme assistante de langues et ai fait des remplacements comme professeur. En 2001 mon rêve s’est réalisé car j’ai décroché enfin ce fameux concours. J’ai eu un mari et mes enfants sont nés en 2003 et 2007. La vie était belle et j’aurais dû être heureuse, mais pas vraiment. J’ai perdu mes deux parents de cancers en 2001 et 2009. Etant fille unique, ce n’était pas facile de devoir tout gérer.

Le tournant vers Jujeyo

Ma vie a changé en 2014 car j’ai fait un burn-out, une sorte de dépression due au stress. Et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel. J’ai lu énormément de livres depuis, fait des programmes, des séminaires et ai suivi une formation en Allemagne pour être coach en développement personnel. Fin 2016, j’ai trouvé ma mission de vie grâce à un programme de coaching en ligne. Cette mission de vie est d’aider les jeunes d'aujourd’hui à se créer une vie à la hauteur de leurs rêves. C’est pourquoi j’ai créé ce blog.

Voici maintenant l'explication du nom JUJEYO

Ju, Je, Yo sont les début des mots "jung", "jeunes" et "young" qui veulent tous dire "jeunes". "jung" est un mot allemand et "young" est anglais. Mon rêve est de ne pas seulement toucher les jeunes français mais aussi les allemands et également les jeunes qui ne parlent ni français ni allemand. Voilà, maintenant, vous savez pourquoi mon blog se nomme "JUJEYO".

Au plaisir d'échanger avec des jeunes du monde entier !